Noé, sortie le 9 avril 2014

Noe le film-Noah-1

Un film de Darren Aronofsky avec Russell Crowe, Jennifer Connelly, Anthony Hopkins, Emma Watson, Ray Winstone, Logan Lerman

Bande-annonce:

Synopsis:
« Oscar® du meilleur acteur, Russell Crowe est Noé, un homme promis à un destin exceptionnel alors qu’un déluge apocalyptique va détruire le monde. La fin du monde… n’est que le commencement. »

Mon avis:
La semaine dernière, j’ai eu la chance d’assister à l’avant-première de Noé à Gaumont, sur les Champs Elysées, avec la présence de Russell Crowe et Jennifer Connelly. Je dois vous avouer que Russell Crowe est mon acteur préféré, et j’ai du voir Gladiator une douzaine de fois. Je vais donc essayer de rester objective, en vous livrant ma critique.

Noe le film-Noah-3

L’histoire de Noé, tout le monde la connaît, ou presque. Nous avons tous en mémoire quelques scènes de l’imaginaire biblique (Noé et son arche, les animaux, le déluge, et certains connaisseurs se souviennent des Nephilim, les géants, ou les Anges déchus, le premier arc-en-ciel ou encore la colombe). Il s’agit toutefois d’une histoire qui est assez inconnue, le récit biblique étant truffé de blancs, laissant place à l’imagination, que le réalisateur Darren Aronofsky (Requiem for a Dream, Pi, Black Swan) a su exploiter finement. Le film Noé a créé une polémique, puisque certains critiquent l’écart du film avec la Bible, ou encore l’interdiction de représenter un prophète. Pour ma part, le film de Darren Aronofsky ne fait qu’utiliser ce mythe qui est d’ailleurs bref dans la Bible, et en propose une fiction et non une démonstration de l’histoire biblique. Ainsi, les éléments miraculeux sont expliqués, avec un bref rappel de la création et l’évolution de l’homme jusqu’au temps de Noé. Ne vous êtes-vous jamais demandé comment Noé arrive à construire une arche gigantesque pour y réunir deux spécimens de chaque espèce animale?

Noe le film-Noah-4

Darren Aronofsky arrive donc à donner vie à un monde antique, donc on ne connaît rien, et à une présence divine. L’histoire de Noé est marquante puisque toute l’humanité a en effet été détruite, à l’exception de Noé et de sa famille. Le film est très sombre, en parfaite analogie avec le récit, dans son esthétique mais surtout dans le regard porté sur les hommes. Certains scènes sont très dures, et on se surprend à ressentir du dégoût pour le devenir de l’humanité, alors que d’autres verront par moments une défense du végétarisme. Quoiqu’il en soit, le monde tel qu’il l’était ne peut subsister: le Créateur doit alors détruire une grande partie de sa création, afin de laver le monde de la souillure des hommes. D’ailleurs, la géographie de ce monde que l’on nous présente (le film a été tourné en Islande) est aride, à l’image des hommes qui l’exploitent sans respect, et opposé au paradis terrestre originel, et le nouveau monde après le déluge. Les effets spéciaux contribuent à rendre le décor grandiose, à communiquer cette grandeur associée au mythe, sans pour autant nous éloigner des personnages.

NOAH

Le casting est excellent, Russell Crowe étant l’acteur idéal pour incarner le personnage de Noé avec autant de stature et une profondeur psychologique, puisque Noé est certes un messager de Dieu, mais c’est surtout un homme, donc la tâche est ardue: il doit sacrifier l’espèce humaine et animale, en choisissant uniquement sa famille et deux représentants de chaque espèce animale afin d’assurer la postérité. La psychologie du personnage est au coeur du film: Noé ne doute pas que Dieu s’est adressé à lui, même si le message reste incertain, si bien que  si l’on connaît l’issue, on se met à douter avec lui.

Noe le film-Noah-2

Aux côtés de Russell Crowe, nous retrouvons la sublime Jennifer Connelly (qui l’avait accompagné dans Un homme d’exception/ A Beautiful Mind), en tant qu’épouse dévouée, dotée d’une force physique et morale, Anthony Hopkins dans le rôle de Mathusalem, Logan Lerman (Percy Jackson: Le Voleur de foudres) dans le rôle de son fils Cham, ou encore Emma Watson en tant que sa fille adoptive, Ila. Nous partageons le déchirement de Noé entre sa mission, et son amour pour sa famille, et sa compassion pour les autres, se sentant alors proche de ces personnages antiques, mais humains. Le déluge, synonyme d’une fin apocalyptique est en réalité un renouveau que je vous invite à découvrir dans Noé, qui ne vous laissera certainement pas indifférent.

Pourquoi devriez-vous aller voir Noé?
- Puisque c’est certainement le blockbuster à ne pas manquer, qui a connu un excellent démarrage aux Etats-Unis.
- Pour l’action et le suspense qui rythment le film, mais surtout pour le message (ou les messages) qui accompagne le film.
- Pour voir l’interprétation de cette fameuse histoire biblique au cinéma, avec de superbes effets spéciaux, 400 figurants, des éléments impressionnants qui donnent vie aux anges déchus, à un monde stérile, et bien sûr au déluge.
- Pour le casting qui est excellent et l’intensité du film.

Pour finir, voici quelques photos et une vidéo de l’avant-première à Paris où j’étais confortablement installée au premier rang, grâce à Paramount.
Mes photos:

Avant premiere Noe Paris-2

Avant premiere Noe Paris-3

Photos et vidéos Copyright Paramount:

Paris Premiere of 'NOAH'

Paris Premiere of 'NOAH'

Paris Premiere of 'NOAH'

Paris Premiere of 'NOAH'

Related posts:



Cinéma / musique, Loisirs | 13 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 commentaires pour “[Critique] Noé

  1. Norethrud

    Je ne suis pas sure d’aller le voir au cinéma mais j’aimerais bien le voir plus tard sur petit écran. J’ai par contre lu le comics/graphique novel dont est issus le films et il est vraiment top. Je te le conseille vivement ! Comme le film, c’est très noir et l’esthétique est superbe.

    Répondre

  2. Alex Effect

    Merci pour cet article :)

    Nom de diou et dire que j’hésitais encore à aller le voir ,ton article m’a pleinement convaincu, ça a l’air d’être d’une sacrée profondeur et intensité, pwah j’y cours !

    Répondre

  3. Alex Effect

    De retour après avoir vu le film (et fait un article dessus bien sûr), et bien c’est en effet un très bon film :)

    Pas la super claque que j’attendais, mais quel Russel Crowe nomdediou … je vais vénérer cet acteur encore plus désormais, vraiment quelle intensité il insuffle à son personnage, à sa mission sacrée pwah …

    Très prenant, sans jamais pencher dans le trop biblique ou trop religion, je ne comprend vraiment pas qu’il ait été censuré dans certains pays … dommage pour ceux qui n’étaient pas fermés d’esprit.

    Répondre

  4. Pingback: Blog cine | Pearltrees

  5. Pingback: Blog cine | Pearltrees