Seul sur Mars, sortie le 21 octobre 2015

Affiche Critique seul sur mars blog Matt Damon

Un film de Ridley Scott avec Matt Damon, Jessica Chastain, Kristen Wiig, Jeff Daniels, Michael Peña, Sean Bean, Kate Mara; Sebastian Stan, Aksel Hennie, Mackenzie Davis, Benedict Wong, Donald Glover, Chen Shu Eddy Ko, Chiwetel Ejiofor.

Bande-annonce :

Synopsis :

« Lors d’une expédition sur Mars, l’astronaute Mark Watney (Matt Damon) est laissé pour mort par ses coéquipiers, une tempête les ayant obligés à décoller en urgence.  Mais Mark a survécu et il est désormais seul, sans moyen de repartir, sur une planète hostile.
Il va devoir faire appel à son intelligence et son ingéniosité pour tenter de survivre et trouver un moyen de contacter la Terre. A 225 millions de kilomètres, la NASA et des scientifiques du monde entier travaillent sans relâche pour le sauver, pendant que ses coéquipiers tentent d’organiser une mission pour le récupérer au péril de leurs vies. »

Ma critique :

Présumé mort sur mars, l’astronaute Mark Watney (Matt Damon) se retrouve seul sur Mars, avec comme question : que faire pour survivre? Comment faire lorsqu’on est seul sur une planète hostile, avec trop peu de vivres pour attendre de l’aide qui risque de prendre des années? Pas de problème pour Matt. La solution selon lui serait « to science the shit out of this »! Au fur et à mesure, l’astronaute qui est aussi botaniste et ingénieur mécanique, va surmonter les problèmes. A travers des séquences vidéos, qui sont des enregistrements quotidiens pour décrire ses journées, on partage la solitude du personnage. Matt Damon est d’ailleurs éblouissant dans son rôle (en plus d’être séduisant) et surprend par son optimiste à toute épreuve.

THE MARTIAN

Le film navigue entre la Terre et Mars, grâce à des moyens archaïques pour contacter la NASA, entre les équipes qui tentent de tout faire pour trouver des solutions et Mark sur Mars, qui tente l’impossible, du genre faire pousser des patates, fabriquer de l’eau, ou traverser des kilomètres avec une énergie limitée. Si son personnage est au coeur du récit,   les acteurs secondaires ne sont pas en reste, comme Jessica Chastain dans le rôle du commandant Lewis, ou encore Michael Peña en tant que Martinez, un astronaute très drôle, Chiwetel Ejiofor en tant que Vincent Kapoor, en charge des missions sur Mars ou Donald Glover (Rich Purnell), un petit génie qui se moque des révérences.

THE MARTIAN

THE MARTIAN

Ridley Scott, mon réalisateur préféré de tous les temps, a réalisé un beau travail de mise en scène : les plans dans l’espace ou sur le sol aride de Mars sont extrêmement réalistes, et Mars semble vaste comparé à la solitude du personnage. Le film manque toutefois d’une pointe de suspense et de rebondissements, alors que certaines scènes décalées avec la musique disco et l’humour surprennent. Découvrir la planète rouge sur fond de Waterloo d’Abba est assez exceptionnel. Si Seul sur Mars vous semble être un énième film dans l’espace, il vous étonnera certainement par le casting, et les décors. Le questionnement moral n’est pas présent dans le film, mais cela ne fait qu’accentuer l’optimisme qui y règne et l’apologie de l’entre-aide, inhérente à l’humain. Le film étant adapté du best-seller d’Andy Weir, je suis curieuse de découvrir si la difficulté psychologique y est plus clairement évoquée.

THE MARTIAN

Allez, pour le fun, voici les chansons que vous pourrez entendre dans Seul sur Mars : Happy Days Theme – Turn the Beat Around – Love to Hear Percussion – Hot Stuff – Rock the Boat – Don’t Leave Me this Way – Starman – Waterloo – Love Train – I Will Survive.

Related posts:



Cinéma / musique, Loisirs | 4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 commentaires pour “[Critique] Seul sur Mars

  1. Ameline

    « Si Seul sur Mars vous semble être un énième film dans l’espace »
    c’est exactement l’image que j’en avais, mais les bonnes critiques que j’entends me prouvent que non. Mon copain tient absolument à le voir, alors je crois qu’on va y aller :)

    Répondre