Hercule, sortie le 27 août 2014

HERCULE_AFF_120x160_REGULAR_Payoff

Un film de Brett Ratner, avec Dwayne Johnson, Ian McShane, Rufus Sewell, Joseph Fiennes, Peter Mullan, John Hurt. 

Bande-annonce:

Synopsis:
« Mi-homme mi-légende, Hercule (Dwayne -The Rock- Johnson) prend la tête d’un groupe de mercenaires pour mettre un terme à la sanglante guerre civile qui sévit au royaume de Thrace et replacer le roi légitime sur le trône. Âme tourmentée depuis la naissance, Hercule a la force d’un dieu mais ressent aussi les peines et les souffrances d’un mortel. Sa puissance légendaire sera mise à l’épreuve par des forces obscures. »

Mon avis:
Avant de vous livrer ma critique du film Hercule que j’ai eu la chance de voir en avant-première la semaine dernière, je dois vous avouer quelque chose: les films d’action m’ennuient facilement, et je suis donc partie voir Hercule avec des aprioris. Si le début du film nous présente ce héros tant connu, demi-Dieu réputé pour sa force et ses actes, le film s’éloigne pourtant du mythe, étant adapté de la BD de Steve MooreHercule: les Guerres Thraces. Ainsi, la mission d’Hercule est de ramener la paix au royaume de Thrace, menacé par des terribles guerriers. Ce face à face le forcera à se confronter à ses capacités et c’est là l’originalité et la force du film, selon moi.

HERCULES

En effet, on s’éloigne du mythe, même si l’on retrouve certains éléments mythologiques, tels que les 12 travaux qui ont marqué l’antiquité et qui ont construit l’imaginaire autour du personnage d’Hercule. Ce dernier, mi-humain, mi-Dieu, réputé pour sa force et ses actes, se présente sous une forme inattendue, joué par Dwayne Johnson. S’il impressionne par sa stature – l’acteur a entrepris tout un travail physique en amont – Hercule pourrait se rapprocher de l’anti-héros. Mercenaire, il semble prêt à tout pour de l’or, et pendant tout le récit, on découvre un homme rongé par un passé tragique. Toutefois, il se distingue par sa force physique et morale, et une certaine nonchalance, qui le différencie des autres héros, puisqu’il tente de nier sa filiation au divin.

HERCULES

L’intérêt du film réside dans l’inscription du mythe dans la réalité, et sans vouloir spoiler, je vous laisse découvrir comment. Et si toute la mythologie était ainsi fondée sur l’art oratoire et la capacité de savoir raconter une histoire? Hercule, est-il vraiment le fils de Zeus? Le film s’éloigne des autres films basés sur la mythologie qui prennent des allures de fantasy. Ici, il faut faire abstraction du mythe pour apprécier l’histoire, et on s’attache ainsi au personnage, qui est touchant malgré sa force, par sa compassion pour les autres. Le fameux héros est dans le film accompagné de 5 compagnons, qui ont tous des traits de caractère intéressants, comme le devin Amphiaros qui a eu une vision de sa mort et qui est persuadé que le moment n’est pas encore arrivé à chaque bataille tout en l’attendant en même temps, Atlanta, à l’image d’une amazone, ou encore Iolaos qui ne se distingue pas par sa force, mais qui reste probablement le plus important du groupe, car il contribue à la construction de l’image légendaire d’Hercule. Le film oscille entre scènes de combats, et scènes plus légères, teintées d’humour et pour finir la 3D apporte une touche intéressante aux scènes épiques, et aux décors somptueux, d’Athènes à Thrace en passant par les scènes de bataille, des palais, s’adaptant à l’atmosphère de chaque scène. Je regrette toutefois un manque de romance dans cette histoire, et une fin légèrement décevante.

Hercule-Gourdin-Armée

Irez-vous voir le film? Donnez-moi votre avis. 

Related posts:



Cinéma / musique, Loisirs | 8 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 commentaires pour “[Critique] Hercule

  1. natieak

    Bonsoir
    J’ai aussi eu l’occasion de le voir en avant première sur Paris.
    Pour ma part, je l’ai beaucoup aimé mais il faut dire que j’aime ce genre de film donc j’ai conquise d’avance ^_^. Le 3D est époustouflant.

    Répondre

  2. renaud

    je pense pas aller le voir, je le materais à la TV je pense. Je suis pas fan du réalisateur et la BA ne ma pas trop plus. Bon après avoir lu ton avis, tu a quand même piqué ma curiosité. Mais pas assez pour payer 10e^^

    Répondre